Yassine Jarrar Oulidi a ouvert son commerce à Mons-en-Baroeul. Ce barbier, coiffeur-visagiste, vient d’être récompensé par le Concours Talents des Cités en étant le lauréat régional Hauts-de-France. Il recevra son prix à la Maison de la radio, à Paris, à la fin du mois de janvier. En attendant de savoir s’il sera également lauréat national, nous lui avons demandé de nous parler de son parcours.

D’où est venue l’envie de vous installer à Mons-en-Baroeul pour y créer votre salon ?
J’étais déjà commerçant à Tourcoing et je souhaitais me rapprocher de Lille pour me lancer avec un nouveau concept. Finalement, cela s’est fait à Mons-en-Baroeul. Je cherchais un logement dans cette ville et je me suis dit, pourquoi pas aussi y travailler. Je me suis tourné vers la mairie qui m’a orienté vers BGE, notamment au sujet du dispositif Mon commerc’en test (NDLR : le dispositif mené par BGE avec les collectivités vise à réintroduire du commerce dans les villes et les villages, notamment en proposant un local à loyer progressif et un pack de conseils et de formation pour l’entrepreneur.)

Comment s’est déroulée la préparation du projet ?
Mon conseiller BGE m’a appris à prendre le temps, à cibler ma clientèle avant de démarrer. Il m’a encouragé à me former. Il a cru en mon projet. C’était aussi le temps des travaux pour aménager le local.

Que vous ont apporté les formations ?
J’ai appris à communiquer, créer une page web, utiliser Google, maîtriser ces outils en tant que professionnel afin d’élargir ma clientèle et de la fidéliser.

Vous avez rencontré le maire, quels ont été vos échanges ?
Il m’a fallu le convaincre. Monsieur Rudy ELEGEEST m’a parlé de Mons-en-Baroeul, de ses quartiers, de ses habitants. Je me suis retrouvé dans le projet de la ville, que la mixité y était quelque chose qui faisait partie de son identité. Le maire m’a fait confiance.

Aujourd’hui, vous avez du personnel à vos côtés ?
Oui, j’ai 1 apprenti, 1 salarié, 1 contrat pro. L’équipe est mixte et c’est un atout dans mon projet vis à vis de ma clientèle.

Il parait qu’il y a des célébrités parmi vos clients…
Deux champions sont venus au salon mais aussi un finaliste de Koh-lanta.

Vous continuez aussi de vous perfectionner à votre métier ?
Oui, je me suis formé avec des barbiers reconnus, j’ai beaucoup progressé sur les finitions, la posture, la manière de me présenter. Je me forme encore et j’espère être moi-même formateur dans quelques années.

L’AVIS DU MAIRE : RUDY ELEGEEST, maire de Mons-en-Baroeul
« Mons-en-Baroeul porte en son ADN la mixité sociale avec la capacité de vivre ensemble. Grâce au dispositif Mon Commerc’en Test, dont a bénéficié Monsieur Yassine Jarrar Oulidi, nous pouvons travailler sur la mixité de fonction, en ramenant de l’activité dans le quartier. Pour avancer, il faut de l’innovation commerciale, de la rigueur, du courage et des valeurs. La ville, elle, améliore les facteurs locaux. Aujourd’hui, je suis ravi, parce que c’est qualitatif. »