Régis Hégo a lancé BeetleChoise Solutions, une entreprise spécialisée dans la création d’outils personnalisés de gestion de projets. Il a bénéficié de l’appui de la couveuse numérique à Anzin.

 

Dites-nous comment tout a commencé ?

Depuis tout petit, je trouve mon bonheur dans la construction de solutions à toutes sortes de problèmes dans divers domaines. J’ai naturellement poursuivi des études d’ingénieur généraliste et j’ai choisi le monde du numérique pour conduire des projets avant de mettre à profit mes expériences pour accompagner les commanditaires ou les maîtres d’œuvre afin d’améliorer la qualité de leur organisation.

Après de nombreuses années en société de services, j’aspire aujourd’hui à être autonome dans mon activité pour optimiser la mise en valeur de mes savoir-faire et pour, à terme, lancer mes propres projets de création d’outils de gestion de projets. J’ai initié ma démarche par un bilan de compétences au cours duquel on m’a suggéré de contacter la BGE. 

 

Dites-nous comment l’appui de BGE vous a aidé et comment votre projet de création vous a changé ? 

Fort de mon expérience du métier, il me fallait maintenant maîtriser la dimension entrepreneuriale et la BGE propose pour cela un fil conducteur qui aide à prendre en compte toutes les dimensions de la création d’entreprise. À travers son cursus de formation, j’ai pu compléter et mettre à jour mes connaissances utiles en tant que créateur et organiser ma démarche. De plus, les sessions de formation sont l’occasion de rencontrer et de partager avec des porteurs de projets de toutes natures, de confronter mes problématiques et de développer mes postures d’entrepreneur.

Pour aller plus loin, la BGE m’a proposé d’intégrer la couveuse d’entreprise, puis de profiter de la création d’une couveuse numérique avec le soutien de Valenciennes Métropole. Cette structure est pour moi le moyen d’ancrer des pratiques et de prendre du recul sur l’activité en cours de test et son mode de fonctionnement est adapté à mon projet qui prendra du temps à montrer sa pertinence et sa rentabilité.

 

Dites-nous comment vous voyez votre projet évoluer ?

J’envisage de monter une équipe de développement pour proposer des outils de gestion de projets qui seront des versions commerciales de prototypes que j’ai pu élaborer au fil des ans pour répondre aux besoins de mes propres missions.

Quant à dire si le lancement de ce projet est proche, cela dépendra des orientations et des opportunités qui s’offriront à moi dans les prochains mois.