Malheureusement, les tentatives de fraude qui visent les entrepreneurs sont courantes. Elles prennent plusieurs formes pour vous escroquer avec des demandes frauduleuses, de faux courriers, de faux emails, etc… D’ailleurs, beaucoup d’entre elles consistent à vous faire des demandes en usurpant l’identité d’une administration.

Nous avons sélectionné 3 exemples rencontrés par des entrepreneurs accompagnés pour vous aider à détecter d’éventuelles tentatives d’arnaque. Soyez vigilant(e) !

1. Le registre des sociétés européennes

arnarque-registre-societe

Il s’agit d’une arnaque aux annuaires. Ce courrier ne provient pas d’un organisme officiel. Vous n’avez pas à vous enregistrer ni à régler la somme demandée.

2. Direction d’inscription du registre des commerces et des sociétés

direction-inscription-registre-commerce

Ce document ne provient pas d’une administration officielle. Vous n’avez donc pas à régler ces frais d’inscription. Pour toute question concernant votre enregistrement au RCS, contactez directement votre CFE ou le greffe du Tribunal de commerce compétent.

BGE Hauts de France propose aux entrepreneurs et créateur d’entreprise de se former afin de sécuriser ses solutions digitales. Pour en apprendre davantage sur cette formation, rendez-vous sur notre site internet.

3. APE

APE

Ce courrier insiste sur l’obligation d’affichage en entreprise et vous incite à leur envoyer un chèque de plus de 190€ pour vous mettre en conformité. Même si certains affichages sont effectivement obligatoires en entreprise, vous êtes libre de les acheter où vous le souhaitez.

Attention : les acheter auprès d’APE Affichage Obligatoire n’est pas une obligation !

💡 En cas de doute sur la provenance d’un courrier commercial, n’hésitez pas à consulter le répertoire des arnaques sur le site de myinfogreffe.

Pour aller plus loin